GILLES William Vérifié

Avocat au barreau de Paris et Médiateur professionnel (agréé CNMA)

Médiateur professionnel agréé par le Centre national de médiation des avocats et avocat au barreau de Paris, maître William GILLES est Président-fondateur de BeRecht Avocats. Il est aussi médiateur judiciaire, inscrit auprès de plusieurs Cours d’appel et praticien de droit collaboratif.

Docteur en droit et maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, William GILLES dirige le master Droit des données, des administrations numériques et des gouvernements ouverts. Dans le cadre de ce dernier domaine de compétence, il mène des recherches sur les modes alternatifs de règlement des différends, et plus particulièrement sur les modes amiables que sont la médiation et le droit collaboratif, et qui selon lui participent à une justice plus ouverte en permettant à chacun de contribuer lui-même à l’issue du conflit qui peut l’opposer à l’autre.

William Gilles est titulaire du Certificat d’aptitude à la profession de Médiateur (CAP’M) et formé à la négociation (certification de l’université de Louvain).

Il intervient en France (métropoles et outre-mer) et à l’étranger, tant dans les résolutions de conflits entre particuliers, qu’entre particuliers et professionnels, ou entre professionnels.

Ses domaines de compétence lui permettent d’intervenir à la fois dans les conflits privés, commerciaux, familiaux, que ceux entre administrations ou entre administrations et usagers.

Interview

Q Vous êtes avocat, pourquoi avoir choisi de devenir médiateur professionnel ?

Ma pratique et mon activité universitaire m'ont amené à réfléchir à l'ouverture de la Justice et à la manière dont les justiciables peuvent mieux s'approprier les outils de Justice.
La médiation est le mode de résolution des conflits qui participe à cette ouverture de la justice : il permet aux justiciables d'être eux-mêmes les acteurs de la résolution de leur litige, et non de dépendre d'un tiers.

Q Pourquoi conseiller en tant qu'avocat de recourir à la médiation ?

Le justiciable se tourne souvent vers le contentieux, car il connaît mieux ce processus. Cependant, le rôle d'un avocat est aussi d'accompagner son client en médiation, l'objectif étant de lui permettre de trouver la solution qui s'adapte le mieux à ses difficultés.
La médiation est un processus plus rapide et moins cher que le contentieux, qui en outre, se fixe pour objectif de résoudre le conflit et non de le gérer.

Q Vous évoquez la résolution du conflit dans la médiation. N'est-ce pas non plus l'objectif du contentieux ?

Le risque en partant dans un contentieux est, outre sa durée et son coût, d'avoir davantage un traitement du litige qu'une résolution du conflit comme le propose la médiation. Les parties à un procès repartent rarement satisfaites de la décision qui a été rendue par le juge. Même lorsqu'elles gagnent le procès, elles n'ont pas toujours obtenu ce qu'elles attendaient du procès, notamment parce qu'elles n'ont pas pu participer directement à la décision de justice rendue pour répondre au litige, alors que la médiation permet d'impliquer chaque partie à la résolution de son conflit.

Q Au final, vous conseillez donc de recourir à la médiaAu final, vous conseillez donc de recourir à la médiation avant de s'engager dans un processus contentieux?tion avant de s'engager dans un processus contentieux

Oui. Le législateur a d'ailleurs compris l'intérêt de recourir à la médiation en favorisant le recours à ce mode amiable avant le processus contentieux.