Sociologue de formation spécialisé en psychosociologie, formateur, enseignant et consultant j’ai toujours eu à cœur de partager avec le plus grand nombre mes compétences et expériences dans une visée opérationnelle ; aider à faire mieux, vivre mieux.

La thématique du conflit et son pendant en terme de qualité relationnelle apparaissent en ce sens comme des enjeux majeurs à une prise en main effective d’une vie apaisée et épanouissante. Nous avons l’extraordinaire pouvoir de créer notre propre bonheur grâce à une posture, des techniques et une compréhension de nos relations sociales. A ce titre, la médiation professionnelle se présente comme une libératrice des difficultés que nous pouvons rencontrer.

Q Quel est votre parcours professionnel ?

Sociologue de formation je me suis spécialisé dans le domaine de la psychosociologie lorsque m’est apparu plus clairement l’idée que la société est près de chacun de nous dans les relations que nous entretenons avec ceux et celles que nous côtoyons.
Ayant par ailleurs l’intuition que la manière dont nous regardons notre environnement détermine notre manière de penser et d’agir, j’ai immédiatement adhéré à la maxime fondatrice de la psychologie sociale : la réalité n’est que ce que les gens pensent qu’elle est. J’ai ainsi saisi la portée de cette conception dans le pouvoir qu’elle nous donne à nous même.
Formateur et consultant j’ai à cœur de partager cette capacité de contrôle et de changement avec le plus grand nombre de manière pragmatique.

Q Comment en êtes vous venu à la médiation professionnelle ?

La thématique du conflit, des différends, des tensions dans les relations sont apparues comme un fil conducteur dans mes différentes interventions.
Le recours aux sciences humaines dans l’activité de conseil se joue souvent en situation d’impasse relationnelle ou du moins de tensions.
La formation met quant à elle en questionnement les formés et initie ainsi parfois des situations de tensions émotionnelles entre les participants, avec le formateur et même en eux-mêmes.
Sensibilisé à la question du règlement de ces tensions et conflits j’ai cherché une approche qui correspondent à mes fondamentaux en terme d’efficience pragmatique notamment. La médiation professionnelles par son processus structuré et ses concepts proches des fondamentaux de la psychologie sociale à répondu à mes aspirations.

Q Quels sont vos domaines d’intervention ?

L’avantage des sciences humaines fait aussi un de ses inconvénients. Elles offrent une polyvalence sans commune mesure avec d’autres disciplines et par conséquent n’offrent pas non plus de spécialisation claire.
Force de ma spécialisation en tant que médiateur professionnelle cumulé avec la polyvalence d’expert en sciences humaines j’ai la capacité d’intervenir dans des domaines aussi divers que des conflits familiaux, des litiges entre voisins ou encore des tensions entre collègues de travail.